Le Bikingman Aura de L’équipe Fastclub

La voici, l’attendu, la légitime, l’INTERVIEW de nos champions de L’auvergne ! 

Aujourd’hui on fait une interview croisée, les mêmes questions à nos 3 Finishers du Dernier Bikingman Aura, Laurent Garbolino en rouge, Clement Bancons en vert et Paul Colin en bleu.

Salut les gars, on vous a suivie pendant cette course via les trackers et tout d’abord félicitation pour cette belle course que vous nous avez fait et félicitation pour vos belles places de 9ieme, 13ieme et 14ieme ! On l’a vue sur cette course il y avait un niveau de dingue et quasiment les 10 premiers était intouchable. Beau boulot ! 

Quelle est votre expérience dans le vélo ? 

Depuis tout petit je ne quitte pas le vélo , j’ai une expérience de plus de 30 ans ? J’ai commencé très jeune avec le vélo de mon grand père et ses sacoches, je me rappelle bien de cette sacoche avant ou je pouvais mettre mon sandwich et la carte michelin sous une fenêtre plastique (le garmin 1030 de l’époque !) je baroudais déjà. Ensuite je me suis tourné vers la compétition avec quelques succès puis au fil du temps ma pratique c’est tourné vers l’aventure et le long car j’aime avant tout les défis plus que l’esprit de compétition; l’ultra est une compétition mais cela passe au second plan de part la difficultés des épreuves, la compétition est avant tout contre sois même, c’est cet aspect là qui me fait vibrer.

Salut Max !! alors moi j’ai commencé le vélo il y a 5 ans à l’occasion de vacance a Lanzarote avec des copains. En rentrant j’ai acheté mon premier vélo et tout c’est enchaîné très vite ,sortie longue , cyclosportive puis bikepacking, 2eme année j’étais à 5000km à l’année pour maintenant être à quasi 12 000 km depuis le début d’année,

Autant te dire que je crois que j’y ai pris goût !

Pour ma part j’ai démarré le vélo pendant les années Lycée en 2011, à raison de 1000km par an… finalement pas grand-chose, nous pourrions presque occulter cette période. Puis une longue pause s’est installée jusqu’à mon arrivée sur Lyon. C’est seulement en janvier 2020, suite à une séparation, que je me décide de rouler à nouveau après avoir regardé de nombreuses vidéos Youtube sur l’ultradistance. L’idée de défi, d’évasion en nature, de rencontre et de partage me plaisent beaucoup, je me suis dit « et pourquoi pas moi ?». Pour me donner un premier objectif de saison, je m’inscris à la Race Across France 300km en duo avec un ami. J’enchaine les entrainements et les sorties, le classement à cette première RAF est sans importance mais la satisfaction est grande. Je finis ma première vraie saison de vélo à plus de 10 000km. En résumé, je ne roule que depuis 1 an et demi.

Pourquoi ou comment vous vous êtes inscrit à cette course ? 

Dans mon programme 2022 mon objectif était de réaliser 3 ultras , après la Bikus désertus et la race across france 2600 km je voulais découvrir l’organisation des Bikingman; je me suis donc inscrit sur Bikingman AURA un peu par défaut car je voulais réaliser celui d’EUSKADI qui part de la maison ….mais avec mes obligations professionnelles la date tombe mal ! Donc go pour AURA

Alors à la Base cette course n’était pas du tout au programme !! j’ai participé au Bikingman Corse avec les copains de FASTCLUB mais malheureusement j’ai dû abandonné sur problème mécanique… Donc pour effacer la frustration , 3 jours après je me suis inscrit sur ce Bikingman AURA plus détermine que jamais!!!

L’idée d’un Bikingman me trottait en tête depuis quelques mois, l’effort que représente cette épreuve était pour moi ce que je voulais vivre mais cette idée est restée longtemps à l’état de germe. La montagne que représente le dénivelé total est quelque chose d’assez effrayant… J’en parle quand même autours de moi, notamment à ma copine, qui décida de m’offrir l’inscription au Bikingman AURA pour mon anniversaire en avril. Le cap est passé, le premier pas est fait…

Quelle a été votre préparation pour ce 1000 km ?

La début de la préparation date de novembre 2021 … musculation, piscine , spécifique sur le vélo … un long travail pour que l’organisme puisse accepter ce type d’efforts.

J’ai surtout axé les 3 dernières semaines sur de la récupération, bien faire attention à l’alimentation au sommeil car je venais d’effectuer la race Acrross france 2600 très éprouvante mentalement et physiquement cette année à la suite de nombreux aléas de course: par exemple j’ai effectué 700 km avec une chaussure cassée en deux et une roues libre coincée … donc récup à gogo !

Comme j’ai dis précédemment j’en suis à 12 000km roulés cette année , donc une bonne base d’endurance ! Ensuite le BMCorse m’a déjà donné une bonne base sur le type d’effort (j’ai fait la moitié) ensuite 1 mois avant ce BM Aura j’ai participé au Grand 8 des Pyrénées et au Tour du mont Blanc , 2 épreuves de 300km/8000 D+ qui permettent d’appréhender les grosse portions de dénivelés et apprendre la gestion de l’effort / hydratation / alimentation.

Je n’ai pas suivi un plan de préparation particulier, j’aime beaucoup rouler au feeling tout en gardant une logique en termes de volume d’heure hebdomadaire.

Mon principal point de passage dans l’entrainement a été la RAF500, fin juin, qui m’a permis de confirmer mon état de forme après 3 x 3semaines de bloc d’entrainement. Je réalise une belle course, prend énormément de plaisir et me place 7ème sur 180.

Le mois de juillet a été beaucoup plus calme, l’entrainement étant fait au préalable, je me suis contenté de rouler pour le plaisir, notamment en Corse où j’étais en vacances en famille.

Vous n’aviez jamais roulé ensemble, ni même rencontré physiquement, d’être engagé dans le club a aidé « à briser la glace » ? Ahahah

Nous nous sommes cherchés au départ pendant le check du matériel et directement autour d’un café Fastclub avons commencé la discussion… Facile car nous avons les mêmes valeurs et centres d’intérêts.

Pour ma part c’est très sympa de rencontrer des collègues du club car l’ultra cycliste est souvent solo.

Je connaissais Laurent un petit peu , on se parlait via les réseaux mais jamais rencontré physiquement, en ce qui concerne Paul j’ai appris son existence 2 jours avant l’épreuve ahah, quand on sait ce qu’il s’est passé par la suite , c’est assez incroyable!!

Mais du coup savoir qu’il y a d’autres personne du Club rend l’épreuve encore plus fun et permet d’éviter le stress avant le départ.

Non, effectivement ma rencontre avec les gars du Fastclub s’est faite le dimanche sur place lors du Briefing d’avant course. Nous avons évidemment fait connaissance en partageant un café Fastclub!!! Tout de suite, l’appartenance à un même collectif permet de ne pas s’isoler et d’aller au contact des autres, c’est une force pour un tel évènement et nous le verrons plus tard lors de la course.

Vous avez fini a vous croiser régulièrement sur la course et même rouler ensemble, c’était cool non ? Comment avez vous trouvé l’ambiance de la course ?

J’ai croisé PAUL et CLÉMENT au départ et CP 1 , d’autres membres du Fast Club (des locaux ) sont venus nous encourager au CP2;

Le débrief après la course était cool aussi tu refais ta course comme parfois tu refais le monde, j’adore.

Au niveau de l’ambiance sur le Bikingman je la trouve vraiment top, une des meilleures ambiance du circuit ultra je pense … je reviendrai !

Alors concernant Laurent on s’est rapidement vu au CP1 et ensuite il était devant nous , pas très loin mais on a jamais réussit à rattraper la machine ! Avec Paul c’était différent , je crois même que certains pense encore qu’on l’à fait en Duo ahahha, en fait on était soit ensemble , soit l’un derrière l’autre ( je parle de vélo bien sur) c’était génial , et la course a pris une ampleurs différente car j’ai fais une super rencontre et on à partagé des moments inoubliables . On à passé la Finish Line ensemble et on a fait un Chifumi pour se départager pour le classement final , ça c’est Fastclub!

Je suis dans la même vague avec Clément au départ, il est 05:08 et les coureurs s’élancent. Nous allons passer pratiquement toute la première journée ensemble, en quête d’eau, nous nous arrêtons régulièrement chez l’habitant pour remplir ne serait-ce qu’un demi bidon! Il est lundi, dans le Cantal, et les magasins ouverts sont rares, notre seul repas de la journée sera un Tiramisu englouti au comptoir d’un camping avec un café. Nous nous ravitaillerons plus tard au CP1.

La deuxième journée est fraiche, environ 6°c un peu plus loin qu’Issoire mais les enchainements de pétards à 15% me réchauffe rapidement. Je roule environ 260km seul avant de tomber de nouveau sur Clément qui sort d’une sieste dans un petit village du Beaujolais.

On termine la journée ensemble, à travers les interminables Dombes, sous une chaleur écrasante. Richard, du Fastclub, nous rejoint sur les 20 derniers kilomètres jusqu’au CP2.

Après une longue nuit de 3h, départ à 00:30 le mercredi pour attaquer le Grand Colombier à la fraiche. Cette journée fu longue mais incroyablement belle. Toujours plus ou moins en compagnie de Clément, nous enchainons les cols, les descentes, les cocas, les pauses à travers la Chartreuse et le Vercors. Un tour d’horloge plus tard, nous en finissons avec les 360km restant et les 7000m de D+!!!

Nous partageons une bière avec Axel et d’autres à l’arrivée pour clôturer cette belle aventure.

Vous avez profitez du café Fastclub au départ et sur les CP ?

Oui ! et comme nous sommes du FAST CLUB le nôtre était amélioré !!… mais chut il ne faut pas le dire !

OH QUE OUI !!! et il a fait du bien sur la dernière journée , on est parti a 00h30 du CP2 pour terminé l’épreuve sur 360km 8200d+ , donc autant te dire que j’ai rempli la gourde de café ahaha ! Pour avoir un peu discuté avec les autres , ils étaient ravi d’avoir le café !

Evidemment !! Plutôt deux fois qu’une !

Comment avez vous trouvé votre rythme sur la course ? Satisfait de votre performance ? 

Mon rythme était plutôt bon et régulier, j’ai géré un max mon allure pour ne pas me mettre dans le rouge et toujours avoir de l’énergie pour avancer.

Je suis bien sûr satisfait de ma perf , même si je suis en dessous de mon objectif de 60h que le m’étais fixé. 

Avec des certitudes et quelques inconnues tout de même , je suis parti plus vite que prévu je dois l’admettre ,au final la 1ére journée s’est très bien passé et avec paulo on a quasiment fait tout ensemble, la deuxième journée à été la plus dure pourtant sur un profil plat .. mais la chaleur/le vent et la mauvaise nuit de la veille m’a fait perdre l’avance que j’avais pris, Enfin la 3eme journée qui était la plus dur sur le papier à été certe éprouvante un peu en mode survie avec la fatigue cumulé , mais qui est avec le recul plutôt bien passé !!

Je termine 13éme et le Fuji est en entier , sans crevaison ! Donc je ne peux que être satisfait!! plus sérieusement oui très content ,le niveau était très élevé et je pense pas que j’aurai pu faire beaucoup mieux !!

Le rythme de course a été soutenu, je flirtais avec le top 10 en permanence. La gestion des pauses et du repos est le nerf de guerre dans la course d’ultra distance. Pour une première participation sur ce format, je m’étais résigné à ne surtout pas me limiter dans le repos. J’avais pris l’option de dormir dans un lit chaque soir. Soit au total 2 x 3h sur la course. Je finis la course en 66 :52 :00, à la 14ème position et suis plus que satisfait de ma course !

Quelles ont été vos plus belle erreur ou problème ? 

Sur la première partie du parcours pendant la première journée, d’environ 11h du matin à minuit impossible pour moi de manger … j’ai effectué cette portion « au métier » et sur la cuve , avec quelques ice tea … mon corps ne voulait pas passer en mode ultra la situation devenait critique … certainement à cause de la chaleur.

J’ai donc décidé de m’arrêter dormir vers 1 heure du matin car mon rythme était devenu trop faible: objectif dormir  pour 2 h et surtout me forcer à manger le sandwich acheté au niveau du CP1 pour remettre en route le système digestif. J’ai réussi à avaler le sandwich à l’aide d’un jus d’orange et m’endormir OUF !

Seconde erreur , je n’ai enclenché qu’un seul réveil sur mon téléphone … l’objectif était de repartir vers 3H30 … je me réveille vers 5H30 … beaucoup trop long!

L’avance que j’ai pris la première journée (435 km roulés ) a été perdu par la nuit sur la terrasse d’un bar dans mon sac de survie en face d’un clocher qui sonné 2 fois par heures.. j’ai somnolé 2h et du coup le lendemain qui était censé être la partie la plus roulante a été un long chemin de croix .. j’aurai dû m’arrêter un peu avant mais dans un hôtel , j’aurai perdu plus de temps sur le moment mais plus reposer pour repartir le lendemain !

Au niveau de l’alimentation j’ai tourné un peu trop au sucre le dernier jours , du coup j’avais des coup de booste sur 20 min mais la chute était terrible !!! Mais dans l’ensemble tout s’est bien passé !

Ma principale difficulté a été d’assumer de rouler avec un vélo de 2016, non préparé pour l’ultra distance. Etant débutant dans la discipline, je n’ai pas (encore) fait le choix d’investir dans un vélo fait pour.

Le grand colombier à pied ou en vélo ? 

Le grand Colombier ! hahaha ! Axel au briefing : » le grand Colombier c’est à pied  »  

J’aime les défis et donc dans ma tête je me dis : le grand colombier c’est à vélo tu vas voir mon coco ! hé bien le grand colombier est passé en vélo ( c’était certainement pas beau à voir ) motivé par l’idée de crâner à l’arrivée auprès d’Axel et surtout de ne pas bousiller mes cales à  20 balles ?. 

Aprés les %% du grand Colombier nous sommes habitués ici au pays basque et savons gérer ce genre de bosse on en bouffe tous les matins au petit déj !! Du %%.

Au briefing Axel à dit qu’on allait marché… Avec Laurent habitué des chantiers du Pays Basque on s’est regardé avec un petit sourire et on a vite compris que notre égo allait prendre le dessus ahaha.

Donc évidement que j’ai pas marché dans le Grand Colombier !!! Par contre je suis pas convaincu d’être aller plus vite que si j’avais marché !! sur 2km j’ai jamais autant souffert avec du 24% pendant un petit moment…

Petite partie à pied dans les pourcentages à 22%, malheureusement mon développement associé au chargement du vélo ne m’ont pas permis de rester sur la selle…

Les paysage attendu vous ont convaincu ? 

Vraiment super , l’auvergne le massif des puys , après j’ai effectué sous la pleine lune un plateau en altitude au dessus d’Issoire top top, le grand Colombier by night pleine lune  top aussi, le massif de la chartreuse était une découverte pour moi là aussi cela donne envie d’y revenir en vacances !!

que dire du massif du Vercors … toujours aussi beau avec en toile de fond l’aspect historique.

Paysages incroyable , c’est pour ça que je participe aussi au Bikingman car je sais que malgré la difficulté il y a souvent la récompense quand on leve la tête !! Le plateau ardéchois magnifique, la montée du Gerbier de Jonc , le barrage de Naussac , les routes du Cantal et le Puy Mary, la trilogie de la Chartreuse pour terminé en apothéose par le Vercors, j’ai des souvenirs plein la tête et on arrive quand même à apprécier malgré l’épuisement.

Le premier jour dans les monts d’Auvergne était vraiment superbe, tout comme le troisième jour en Chartreuse et dans le Vercors. Le deuxième jour, journée de transition dans le Beaujolais et les Dombes était vraiment plus monotones et ennuyeux sans intérêts pour les paysages.

Le Vercors est pour moi le plus beau des massifs traversés, le côté brut et minéral me font vraiment vibrer.

Et au fait, on en parle des 60km rajouté au dernier moment par l’organisation ? Ahah

Plus c’est long plus c’est bon

Je sais pas si j’ai envie de répondre a cette question.. quand tu vois 1000KM sur ton compteur et que tu sais qu’il t’en reste 70km à l’allure ou tu vas ! Mentalement c’est très dur . J’étais content d’être avec Paul pour terminer , on s’est même autorisé une pause Falafels salvatrice, pour terminer tranquillement.

No comment !!

Libre expression, que retenez-vous de cette expérience ? 

Je  ne suis pas très photo mais j’ai de nombreuses belles images dans ma tête.

Encore une fois j’ai la certitude que l’on pédale avec la tête et non les jambes sinon tu fais seulement 50 km.

Le café FAST CLUB fait avancer vite et longtemps ( il doit y avoir un truc ??? non ??￰゚ᄂᆪ)

J’étais arrivé avec un esprit de revanche et je suis d’abord content d’être aller au bout !! C’était vraiment dur, je suis allais cherché assez loin en moi pour terminer l’épreuve le plus rapidement possible, ensuite sur le plan humain j’ai pris une claque !! J’ai fais de super rencontre, les moments de galére brise la glace instantanément et tu partages des choses en si peu de temps ( qui paraissent une éternité le vélo haha) , c’est assez fou !!

La team Fastclub à encore répondu présente avec les encouragements tout au long de la course, vraiment merci à tout le monde .

Merci à Richard d’être venu sur les derniers KM jusqu’au Cp2 et tout les encouragements avant et pendant la course , c’est précieux !!

Merci à Captain MAX de m’avoir reveillé quand je venais juste de m’endormir au CP2 ahaha , merci à toi qui à était d’un grand soutient toute la course, un dernier merci à mon faux Binôme Paulo de m’avoir supporter sur tant de kilomêtre, la course a été différente grâce à cette rencontre (et du coup grâce Fastclub) , elle en a était que plus belle !

Je souhaite remercier l’ensemble de l’organisation, Axel et ses Race Angels pour la qualité de l’évènement et leur bonne humeur continue.

Je remercie l’équipe du Fastclub qui a beaucoup œuvré en Backoffice durant la course pour nous guider, conseiller et encourager.

Je retiendrai que le vélo c’est dur mais que pédaler c’est beau.

Quelle est votre programme pour la fin d’année ?

Plus d’ultra sur la fin de saison, seule une épreuve longue de 240 km et 6500 D+ début octobre la Pop Ouest Classic. Ensuite coupure et reprise début novembre.

Un peu de repos … et ensuite La POCO LOCO 700k route Montpellier -BARCELONE !! On va encore parler de moi ahahaha

La fin d’année va être rythmé par un emménagement à Strasbourg avec de nouveaux territoires à explorer et profiter de l’automne pour randonner. Je pense participer à quelques événements locaux et il va falloir constituer l’équipe Fastclub Nord Est !!

Merci les copains et à très vite  ! On attend vos commentaires en dessous de la carte !

AUPA FAST CLUB !

Bon café à tous !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>