Les 7 majeurs de Benoit Bigot

Récent finisher des 7 majeurs en pignon fixe, Benoit nous raconte sont exploit :

Après être arrivé sur Briançon en début d’après midi , nous nous sommes calés dans les pentes de l’Izoard sous l’ombre d’un arbre 🌲
J’attends impatiemment le départ qui se fera à 18h, en attendant je prépare mes affaires , vérifie quelques réglages sur mon bike, pression des pneus, tension de chaîne, les serrages de toute les vis, bref je tiens plus en place , 1 ans que j’attends cet objectif !
17h45 mon équipe et moi descendons au départ, je m’échauffe en effectuant une quinzaine de tours de rond point .
17h59 tu fais le point, tu sais dans quoi tu t’engages mais uniquement sur le papier, là on est dans le vrai et tu sais à quel point ça va être le bordel !
18h00 🕕 it’s time d’appuyer sur les pédales , un petit sourire timide à mon assistance, j’y vais mais j’ai peur .
Comme prévu , orage annoncé de 18h à 20h , 18h00’20 je me prends un orage de grêle sortie de nul part , il m’en faut plus pour me déconcentrer même si au bout de 20 minutes je me dis « bon c’est bon ça va un moment là c’est plus drôle »
Ça roule plutôt bien , au milieu de l’Izoard , je vois qu’au sommet il fait beau , je mets du rythme car derrière moi c’est noir et franchement j’ai envie de vite sortir de ce déluge .
Sommet de l’Izoard 1h04, les jambes sont là, la tête encore plus, mon équipe d’assistance au top , je mets une veste chaude et bascule directe direction Arvieux !
Une descente propre de ma part sans prendre de risque, je penses déjà à la prochaine qui sera la montée du Col Agnel
19h45 me voilà à Molines-en-Queyras au pied du col Agnel . Les jambes répondent très bien mais je m’enflamme pas , j’ai fait 40/365km .
Une montée de 21 km à environ 7% de moyenne , j’avance trankilou en profitant du paysage qui est juste magnifique , je me répète encore mais c’est le plus beau col que j’ai fait jusqu’à présent 🙌

Mon équipe m’attend au sommet , la nuit est en train de tomber , j’ai le droit à des encouragements de la part des campeurs qui sont au refuge , un moment inoubliable merci !

J’arrive sur le sommet , derrière moi la france où nous assistons à un couché de soleil qui restera gravé, devant moi la bascule côté Italie , juste impressionnante avec tous ces virages qui ce superposent .

Un petit ravito express , je me change surtout car j’ai beaucoup transpiré et nous sommes tout de même à 2744 m d’altitude alors je ne prends pas de risque !

J’attaque la descente gonflé à bloc , ça va vite (tout est relatif , en fixie à 45 ça va vite ) la forme est bien présente , on ne triche pas en montagne si ça ne va pas . J’arrive dans une vallée avec un plat d’une dizaine de km et là je roule comme si la boucle était finie , un léger vent de dos me fait rouler à 47 km/h je profite de ces km “gratuit” .

Je m’inquiète un peu car je vois pas mon équipe et la nuit est tombée ça commence à être chaud sans éclairages ! Par la suite j’ai appris qu’ils se cassaient le bide au refuge du col Agnel chez les potes à @gandolfi_benoit 😂

Nous sommes en Italie c’est 22h45 et on va commencer les vraies bosses
Grosse ambiance pour attaquer le col de Sampeyre en Italie 🇮🇹 !
Déjà 4h45 de bike toujours en canne , j’en profite on sait pas jusqu’à quand ça va durer , il y a bien un moment où je vais commencer à faire du Pop-corn 🍿 !
18 km de montée sur un route defoncée mais j’étais au courant , je me dis putain si la descente est dans le même état ça va être marrant !

J’arrive au sommet , même rituel je me change , on est à 2300 m il fait pas très froid mais je joue le confort !
J’attaque la descente en mode Gravel … des trous partout, des pierres ,des Renards, une route très étroite et sinueuse, franchement je me régale , c’est hyper ludique et je suis obligé de rester concentré !
25 km de descente comme ça c’est long très long . En bas de la descente je suis au km 120 , il est 00h30 est tout vas bien 👍
Col de Fauniera, comme dirait @pierre_idjou une enculerie 3000 🇮🇹
J’ai demandé à @gandolfi_benoit de m’accompagner car il est long celui là et j’ai déjà + de 5500 de d+ .

On part sur un bon tempo , même un chouille trop rapide mais je prends le risque je suis bien !
Le pourcentage de la pente commence doucement à s’accentuer mais ça tourne !

Première pause pipi , on s’arrête je mets mont coupe vent et ça repart au combat ! Première rampe à 20% je me lève en danseuse et la bim je casse la chaîne … certains diront qu’elle était usée moi je dis simplement trop de watts 😂😂😂😂

Rapidement on essaie de joindre @michelalcaina et @stephanebrogniart , mais ils sont allés dormir au sommet et le portable ne passe pas ! Benoît finit les 7 km à bloc pour perdre le moins de temps possible , moi je prends le bike et marche / court , c’est long sa à duré 5 km !

J’aperçois les phares au loin , 5 minutes après je suis en pleine mécanique , changement de chaîne et ça repart !

A ce moment là j’ai les jambes coupées j’en ai marre et je gueule , ça m’a gavé !

Je suis complètement gelé , j’arrive au sommet , des gants une veste chaude et je bascule . Je fais la descente à bloc , on est sur la même descente que sampeyre mais j’affectionne grave !

L’incident est passé, la route est encore longue 💪
5/7 , Col de la Lombarde , en soit rien de compliqué , 21km , 7% de pente moyenne et 1500 de d+ pour une arrivée à 2400 m .

Après 10 km dans une vallée en faut plat montant ou je me suis fait klaxonné par les premiers camion , je m’arrête au pied de ce col un bon quart d’heure . Je commence à fatiguer , j’essaie de m’alimenter mais impossible , je me dis pas de panique c’est toujours pareil au bout de 11/12h d’effort .
J’attaque le pied du col , Benoît est remonté sur le bike et on refait la même , ça part sur un bon rythme le début est assez raide pendant deux km , je prends un coup de chaud et m’arrête pour changer de tenue !

Au bout d’une heure je demande à @gandolfi_benoit , on a fait combien de km ? Il me répond 10 …. Il en reste donc 11 et ça commence à coincer de mon côté , je sens que je suis en hypo et que je dois boire et manger mais impossible rien ne passe .

Je fais le forcing , le jour est en train de se lever et je ressens une fatigue monstre et une très grosse envie de dormir !
Après plus de deux heures de montée , nous arrivons sur le sommet .

Je suis complètement gelé, et une bonne nouvelle j’ai très faim . Je me cale et dévore tout ce qui passe , rosette , bonbons , lait concentré, coca … d’un coup je me sens pas bien et j’ai super chaud , je sors de la voiture avec un envie de vomir , mais non c’est passé !

Je me change entièrement pour mettre que des tenues d’hiver pour vraiment être au chaud , gants , sûr-chaussures ,cuissard hiver , veste polaire avec cagoule et je bascule .
Je décide de profiter de la descente pour bien assimiler le repas que je viens de faire , donc je prends le temps !
A 5 km de la fin , mon pote @pa.barale me rejoint en bike , pour qu’on fasse la Bonette ensemble .

La descente m’a vraiment fait du bien , je suis comme neuf , direction la route la plus haute d’Europe 🏔
6/7 Majeurs .

Me voilà au pied de la plus haute route d’Europe , il est 8h00 du matin déjà 14 h passé le cul sur la selle .
J’ai vraiment envie de le faire ce col , mais je commence sérieusement à puiser dans mes réserves .

Un petit ravito avant de partir , je raconte deux trois conneries avec mon équipe et ça part à l’abordage 🏴‍☠️
Merci @pa.barale de m’avoir accompagné dans cette longue ascension , une fois de plus rien de compliqué mais ça plus ça , ben ça commence à chauffer , 26 km à 6,5% pour une arrivée à la cime de la Bonette à 2800m .

Le pied du col se passe plutôt bien , malgré la fatigue sa roulotte , je profite du paysage , des marmottes qui traversent la route , de ces longs lacets à perte de vue …

Déjà une heure que je grimpe , il commence à faire chaud je me pose quelque instant dans un ruisseau pour me rafraîchir, je suis en surchauffe.
Il reste une grosse heure encore , c’est vraiment long mais on s’approche du sommet . A un moment je vois mon équipe redescendre , ils s’inquiétaient car ma balise GPS ne bougeait plus , j’en profite pour boire et manger !

J’attaque les derniers 400m pour rejoindre la cime … dans les jambes j’y suis plus , je craque et descend du fixie pour terminer en marchant dans du 20% ….

Je perds pas de temps au sommet et bascule , la descente est interminable, environ 27km , je suis même obligé de m’arrêter car j’ai très mal à la paume de main , tellement je tiens fort le guidon .

Une fois en bas , je me dis allez encore un et c’est fini ✅
Les jambes sont vraiment dans le mal mais la tête a pris le dessus , c’est pas le même rythme qu’au début mais l’envie de plier ce défi est bien là 💪
7/7 Col de Vars .
Je vais pas perdre mon temps rien de fou dans Vars , ça grimpe , il fait chaud , et j’en ai marre 🥵
Une fois au sommet la partie qui m’inquiète sont les 35 derniers kms qui sont vallonnés entre Guillestre et Briançon avec vent de face !
Difficilement je me rapproche du point d’arrivée , le garmin m’annonce 800m avant la fin du parcours !
Il est 15h01 et je viens de boucler les 7 Majeurs en un temps de 21h01 en Pignon Fixe , une première 🙌
Du mal à réaliser sur le coup mais maintenant après 2 semaines je me dis que j’ai fait un truc de fou encore .
Pour une fois , j’ai eu 0 moments de doutes , je savais que ça allait au bout ( sauf si ma chaîne ne tient pas le coup) j’étais prêt aussi bien physiquement que mentalement , et heureusement car ça reste un chantier cette boucle , même en vélo traditionnel !
Je tiens à remercier @michelalcaina qui m’a suivi toute la saison à droite à gauche , il me connaît par cœur dans l’effort !
Merci également à @stephanebrogniart & @gandolfi_benoit qui se sont joints à nous pour l’assistance !
Savoir s’entourer des mecs d’expérience même si ce n’est pas le même sport à jouer un gros rôle dans la réussite de ce challenge .
Toujours en récupération , je suis déjà sur du lourd pour 2022 .
Ride Safe ✌️

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>